Programme de Pema Yang Dzong 2022

Veuillez-noter qu’à notre grand regret l'internet ne fonctionne pas à Blye, car le satellite a été victime d’une cyber-attaque. Voilà pourquoi les enseignements ne peuvent pas être suivis en ligne.  

 

Lorsqu’une transmission par Skype est assurée pour un enseignement (au même tarif), pour pouvoir participer, envoyez le bulletin d'inscription et le justificatif de paiement à Bori (buddhaprogram@gmail.com) qui s'occupera de créer le groupe Skype et enverra le lien à tous les inscrits.

 

Pensez à commander les textes indiqués à temps auprès de la boutique (claire.sangye@gmail.com) ou en dehors de la boutique. Si vous voulez commander à distance, merci de faire parvenir le bon de commande dans un email à Claire (claire.sangye@gmail.com ).

 

 La transmission par Skype ne concerne pas les retraites des Khorde Rushen et Tsa-Loung.

 

Toutes les personnes qui participent au moins une fois à un événement (retraite ou enseignement) organisé par Pema Yang Dzong doivent régler les frais d'adhésion dont le montant s'élève à 40 € (70 € pour les couples). 

 

 

Les horaires des enseignements (sauf changement dont nous allons informer les participants par e-mail)

 

7:30-8:00         Riwo Sangue Tchö

8:00-9:30         Petit déjeuner

9:30-12:30      Enseignements (avec pause au milieu)

12:30-14:30   Déjeuner

14:30-17:30   Enseignements (avec pause au milieu)

18:00-18:30   Mahakala

19:00                  Diner

 

Dates de l'enseignement de Yonten dzo

 

15 mars 2022

5, 19 avril 2022

4, 17 mai 2022

WE 21-22 mai 2022

1, 15, 28 juin 2022

3, 4, 19 juillet 2022

10, 30 aout 2022

13, 20, 27 septembre 2022

25 octobre 2022

2, 8, 15 novembre 2022

7, 13, 20 decembre 2022 

 

 

 

 

 

 


PROGRAMMES PERMANENTS :

Les pratiques quotidiennes et mensuelles en 2022
Pratique de Shiné Shamatha
Retraite des Khordé Roushen 2022

PROGRAMMES 2022 :

08/10 : Enseignement sur la pratique des Huit Hérukas, encore nommés « Pratique des Kagyés »
06/11 : Pratique de Shiné avec Ani Thuji
11/11 : Les 37 pratiques des bodhisattvas avec Ani Thuji
04/12 : Pratique de Shiné avec Ani Kinley
10/12 : Ngeshe Drönme 3 - enseignement donné par Khenpo Karma Wangyel


8 octobre 2022 - 9 octobre 2022 : Enseignement sur la pratique des Huit Hérukas, encore nommés « Pratique des Kagyés »

Enseignement sur la pratique des Huit Hérukas, encore nommés « Pratique des Kagyés » :

Quintessence de la Pratique Quotidienne : Le Yoga de la Grande Actualisation des Huit Hérukas, Rassemblement des Neuf Déités.

 

La pratique des Kagyé est unique à la tradition Nyingma où elle est considérée être d’une importance cruciale car elle est au cœur des pratiques du Mahayoga. Le terme Kagyé est difficile à traduire, principalement à cause des multiples significations que la syllabe Ka peut avoir. Au sens littéral, elle se réfère aux paroles ou aux instructions du Bouddha ou à tout autre texte porteur de l’autorité du Bouddha. Gyé signifie huit. Selon certaines sources, la lignée de transmission remonte au Bouddha primordial Kuntou Zangpo qui la transmit à son entourage pur dont Shri Héruka. Tous ces enseignements furent rassemblés par Vajradharma et furent confiés à la dakini Lekyi Wangmo qui les cacha dans le stupa du charnier de Sitavana. C’est en ce lieu qu’ils furent révélés aux huit Vidyadharas de l’Inde, que leur vision de sagesse avait réuni à cet endroit, chacun recevant un coffret contenant la sadhana qui lui était destinée. Un neuvième coffret fait de huit métaux précieux fut découvert, qui ne put être ouvert. Il ne le fut que plus tard par Guru Rinpoché qui reçut la transmission de chacun des Vidyadharas et révéla leurs enseignements. Ce cycle général fut confié au roi Trisong Détsen ainsi qu’à ses autres disciples. Il fut ultérieurement redécouvert sous forme de termas par trois des incarnations du roi : Nyang Ral Nyima Özer, Guru Chöwang et Rigdzin Gödem ainsi que par d’autres tertöns dont Orgyen Péma Lingpa. La courte pratique que nous allons étudier fut composée par Kyabdjé Dudjom Rinpoché à partir des textes termas les plus importants. Avoir reçu l’initiation est un prérequis indispensable pour assister à cet enseignement. (Pour information, cette initiation fut donnée par Kyabdjé Gangteng Rinpoché à Hambourg en 2011 et à Blye lors du Pedling Chökhor en Aout 2018).  

 

Télécharger le bulletin d'inscription ici


6 novembre 2022 : Pratique de Shiné avec Ani Thuji

Shamatha ou Shiné en tibétain, est une méditation consistant à calmer l’esprit. En étant en contact avec notre corps respirant, concentré sur un unique objet, nous pouvons abandonner les distractions extérieures et intérieures, ralentir les pensées et les émotions et laisser l’esprit se détendre.

Shama (TIB. Zhi) signifie « la paix », « paisible » et tha (TIB. Gnas-pa) « demeurer », « reposer » - shamatha a donc pour sens « demeurer dans le calme », « demeurer paisiblement ». C’est la pratique fondamentale de la méditation bouddhiste. Cette pratique qui stabilise l’esprit ne suffit cependant pas à elle seule. Elle doit être associée à la méditation appelée vipashyana, « la vue profonde » où l’on utilise la vigilance de l’esprit pour distinguer la vraie nature des phénomènes.

Cette pratique apporte de la clarté à l’esprit. On dit à ce sujet qu’il en est de la méditation comme de la flamme d’une bougie qui, pour éclairer correctement, doit être à la fois brillante et stable. Pour obtenir des résultats il faut bien entendu pratiquer régulièrement. Dans un premier temps on peut avoir l’impression d’un effet contraire à ce qu’on attendait, mais on ne doit pas se décourager. Les maîtres disent que c’est comme quand on commence un entrainement sportif, il faut de la persévérance, doucement sans se forcer, pour surmonter les difficultés qu’on rencontre au début, pour découvrir le plaisir par la suite.

Les week-ends permettant de cultiver cette pratique ancestrale sont l’occasion de pratiquer avec les Lopöns pour ensuite continuer chez soi et en faire ainsi une pratique régulière.  

Vous trouvez un livret dans la boutique : Shiné et Lhaktong (petit guide de méditation du calme mental et de la vision pénétrante) - compilé à partir des enseignements de Khenpo Karma Wangyel - 12€

 

Bon de commande

 

À Pema Yang Dzong et/ou via Skype avec les Anilas.

 

Ouvert à tous

 

10h - 12h et 14h30 - 16h

 

Télécharger le bulletin d'inscription ici


11 novembre 2022 - 15 novembre 2022 : Les 37 pratiques des bodhisattvas avec Ani Thuji

Retraite ouverte à tous

 

Les 37 pratiques des bodhisattvas.

GYALSÉ THOGMÉ ZANGPO (1245-1369) Commentaire de Dilgo Khyentsé « Au cœur de la Compassion » :  L’amour et la compassion dont nous sommes capables peuvent non seulement se cultiver pour devenir plus forts, mais ils peuvent aussi devenir infinis, inconditionnels et parfaits. C’est à cet entrainement du cœur et de l’esprit que l’ermite Gyalsé Thogmé de Ngultchou nous invite dans ses 37 stances sur la pratique des bodhisattvas. EDITIONS PADMAKARA


4 décembre 2022 : Pratique de Shiné avec Ani Kinley

Shamatha ou Shiné en tibétain, est une méditation consistant à calmer l’esprit. En étant en contact avec notre corps respirant, concentré sur un unique objet, nous pouvons abandonner les distractions extérieures et intérieures, ralentir les pensées et les émotions et laisser l’esprit se détendre.

Shama (TIB. Zhi) signifie « la paix », « paisible » et tha (TIB. Gnas-pa) « demeurer », « reposer » - shamatha a donc pour sens « demeurer dans le calme », « demeurer paisiblement ». C’est la pratique fondamentale de la méditation bouddhiste. Cette pratique qui stabilise l’esprit ne suffit cependant pas à elle seule. Elle doit être associée à la méditation appelée vipashyana, « la vue profonde » où l’on utilise la vigilance de l’esprit pour distinguer la vraie nature des phénomènes.

Cette pratique apporte de la clarté à l’esprit. On dit à ce sujet qu’il en est de la méditation comme de la flamme d’une bougie qui, pour éclairer correctement, doit être à la fois brillante et stable. Pour obtenir des résultats il faut bien entendu pratiquer régulièrement. Dans un premier temps on peut avoir l’impression d’un effet contraire à ce qu’on attendait, mais on ne doit pas se décourager. Les maîtres disent que c’est comme quand on commence un entrainement sportif, il faut de la persévérance, doucement sans se forcer, pour surmonter les difficultés qu’on rencontre au début, pour découvrir le plaisir par la suite.

Les week-ends permettant de cultiver cette pratique ancestrale sont l’occasion de pratiquer avec les Lopöns pour ensuite continuer chez soi et en faire ainsi une pratique régulière.  

Vous trouvez un livret dans la boutique : Shiné et Lhaktong (petit guide de méditation du calme mental et de la vision pénétrante) - compilé à partir des enseignements de Khenpo Karma Wangyel - 12€

 

Bon de commande

 

À Pema Yang Dzong et/ou via Skype avec les Anilas.

 

Ouvert à tous

 

10h - 12h et 14h30 - 16h

 

Télécharger le bulletin d'inscription ici


10 décembre 2022 - 11 décembre 2022 : Ngeshe Drönme 3 - enseignement donné par Khenpo Karma Wangyel

Partie 3 (1ère partie du 11 au 17 juillet, 2ème partie du 24 au 25 septembre 2022)
Cet enseignement fait partie du Shedra
Le Ngeshé Drönmé (Le Phare de la Certitude) du grand accompli et érudit Ju Mipham Rimpoche (1846-1912), est un texte fondamental étudié dans presque tous les Shedras de tradition Nyingmapa, notamment parce qu’il met en relation de façon unique les points clés de la philosophie Madyamika et la vue du Dzogchen. Son titre se réfère au fait que la certitude inébranlable dans la vue de l’indivisibilité des apparences et de la vacuité est un phare qui illumine le chemin spirituel. Il est dit que ce texte est extérieurement en accord avec le Madyamika, intérieurement avec le Guyagarbha Tantra et le Do Gongpa Düpa (le texte principal de l’Anuyoga), et secrètement avec le Dzogchen.  
Dans ce court texte, Mip’am Rinpoché explique de manière succincte ce que sont le soi (ou « identité ») de la personne et l’identité (ou « soi ») des phénomènes. Il montre comment acquérir la certitude qu’ils sont tous les deux dépourvus d’existence. L’auteur insiste aussi sur l’importance de la distinction entre une compréhension conceptuelle, plus superficielle, et une authentique réalisation, non-conceptuelle, de la nature de la réalité.

 

 Le texte n'a pas été traduit en français, seulement en anglais : Mipham's Beacon of Certainty: Illuminating the View of Dzogchen, the Great Perfection Studies in Indian and Tibetan Buddhism, John W. Pettit, Wisdom Publications, 2002

 

Association Yéshé Khorlo

Pema Yang Dzong

39130 BLYE
Jura, France

 

Contact par email

 

 

© 2020-2022 Yéshé Khorlo Pema Yang Dzong
Réalisation : Jordel Médias Agence Web